Plafond plaque de plâtre sur ossature métallique autoportante

réf 1775

Description

Faux-plafond constitué de plaque de plâtre posée sur ossature métallique autoportante.

Intérêt

  • Pose plus rapide et plus facile qu’un plafond à ossature métallique à suspentes
  • Constitue une paroi coupe-feu entre appartement d’un même immeuble, il protège ainsi les structures porteuses bois en cas d’incendie. Son dégré de protection dépend de l’épaisseur des plaques et de leurs caractéristiques (il existe des plaques ayant une résistance au feu plus performante)
  • Participe à l’isolation phonique et acoustique lorsqu’il accueille un isolant

Conseils & astuces

En cas d’inondation par le plafond, percer au plus tôt quelques trous afin d’évacuer au plus rapidement l’eau stagnante.

Performance et cas d'usage

Performance

Résistance à l'eau
Se dégrade en cas de forte humidité dans la pièce ou dégâts des eaux.
Résistance au feu
Le plâtre réagit faiblement au feu et ne dégage aucune substance toxique.
Isolation acoustique
Un complément par isolant est nécessaire pour obtenir une isolation satisfaisante.
Isolation thermique
Un complément par isolant est nécessaire pour obtenir une isolation satisfaisante.

Cas d'usage

  • Création de plafond sous planchers de tout type, notamment bois.
  • Création de faux-plafond pour incorporation de spot ou passage de réseaux d’évacuations.

Empreinte

Ressources

Une plaque de plâtre est constituée à partir de matériau naturel (gypse / chaux) issu de carrières.

Pollution

L’exploitation des carrières et les usines de transformations ont un impact sur l’environnement.

Durée de vie

30 ans

Toxicité

Produit naturel transformé mais n’émettant pas de substances toxiques connues.

Recyclabilité

Le plâtre est un matériau 100% recyclable, cependant il est souvent mélanger avec les autres déchets de démolition.

Gamme de prix

Produit des matériaux

Fourchette basse 5 €/m2
Fourchette haute 10 €/m2

Main d'oeuvre

Fourchette basse 35 €/m2
Fourchette haute 50 €/m2

Mode opératoire

Difficulté

2

Spécificités

  • Maîtrise technique requise
  • Outillage spécifique : monte plaque ou réalisation à plusieurs

Étapes

  1. Ossature : Positionner les rails périphériques à hauteur voulu puis fixer les montants dans ceux-ci (2 vis par montant sur chaque rail – 1 sur aile haute / 1 sur aile basse) / visser les montants accolés en cas de montant double)
  2. Plaque de plâtre : Poser les plaques en repérant et évidant au préalable les emplacements de spots par exemple. Prédécouper les plaques selon nécessité, les positionner perpendiculairement au sens des rails et les fixer en débutant par une plaque accolée au mur.
  3. Finition : Pose de calicots en jonction des plaques et réalisation des enduits.

Critères de réussite

  • Vérifier la bonne conformité et la conformité d’usage d’ossatures autoporteuses : largeur de pièces maximales autorisés de la pièce selon type de montant et type de pose (en simple ou double montant).
  • La réalisation des enduits doivent être suivi par le peintre par un simple ponçage et reprise légère au besoin d’un enduit de lissage.
  • Un ratissage complet des plaques peut être demandé : réalisation d’un enduit total sur les plaques pour une finition parfaite.

Rénovation

En cas de fissure, si vous optez pour une réparation, le principe de reprise nécessite :

  • préparation : un décapage de la zone / élargissement de la fissure / nettoyage / humidification
  • rebouchage par enduit adhérent
  • mise en place d’un calicot + enduit de lissage + ponçage
  • remise en peinture

Entretien

Aucune donnée renseignée

Thématiques

Aucune donnée renseignée

Actualités

Aucune donnée renseignée